Incident dans la cour du primaire

L’incident survenu vendredi 17 dans la récréation des primaires au cours duquel des lycéens ont enlevé des élèves de CP/CE1 vers l’amphithéâtre inquiète terriblement les parents.

Rumeurs, indignations, versions, réactions, questions agitent la communauté des parents comme en attestent les échanges sur Agora, le Facebook du comité des parents.

La direction est tenue de rassurer les parents en communiquant avec toute la transparence requise, et le comité de transmettre aux parents les éléments objectifs dont il dispose et sa stratégie. La note de la direction,

publiée sur le blog du primaire,  semble d’ores et déjà insuffisante à apaiser les parents.

Les problèmes de sécurité des enfants, violence et manque de civilité et citoyenneté sont au cœur de cet incident.

La confiance parents/lycée se trouve encore une fois en jeu. Le Glfl saura-t-il prendre des sanctions et mesures adéquates, fermes et durables nécessaires pour rasséréner parents et enfants?

Au delà du suivi de l’enquête et du traitement à chaud de cette affaire, notre blog va bientôt faire une synthèse des propositions d’actions à mettre en place en vue de baisser violence et harcèlement en cours de récréation. Elle sera adressée à la direction et au comité des parents. N’hésitez pas à nous faire part de vos suggestions.

Publicités

6 réflexions sur “Incident dans la cour du primaire

  1. Jimena Moghabghab

    Je ne savais pas que ceci est arrive. J’ai eu des problemes dans la 3eme. A qui je peux me diriger? Merci beaucoup, Jimena Moghabghab

  2. Bonjour, Vous pouvez contacter Chantal Syriani du Comité des Parents : chantalsyriani@yahoo.com.

  3. chers parents, la question de la discipline ,de la citoyennete,bref de comportements respectueux et agreables ,est de la responsabilite premiere des parents.Les enfants doivent tout de meme etre conscients des limites de leurs droits .connaissent ils seulement leurs devoirs? .Je ne suis ni psychologue , ni sociologue mais je vis chaque jour des situations d’incivilite en permanence ,ici et la et je ne m’y habituerai jamais :pourquoi?posez vous la question et vous trouverez la reponse.On ne peut la trouver tout seul .
    Chacun va se rejetter la balle mais c’est chaque parent qui est responsable de ce que son enfant fait.Il est vrai que beaucoup de geste s blessants restent sans sanctions ni excuses exiges.Y en a t il tellement que l’on arrive plus a les traiter….dixit tristes experiences .
    Vous parents devez donner chacun un avis;
    -je pense que la premiere chose a demander aux enfants est de reserver leur parole au moment ou cela leur est demande:halte au cafarnaum permanent! que ce soit en classe ou dans la cours.
    -je pense que les plus ages ne doivent pas user de leur plus grand age pour menacer et faire valoir des privileges mais au contraire aider et jouer.
    -je pense que les parents devraient montrer a leur enfants les moyens d’analyser les situations avec recul de negocier par le langage l’humour ,le verbe plutot que par la force.Savoir donner des coups cela ne veut pas dire etre capable de se defendre c’est entrer dans le non droit ………………
    Et finalement nos enfants jouent quand ils sont a l’ecole ensembles :c’est important et creatif socialement ,non?
    bonnes vacances .

  4. Je voudrais ajouter un commentaire a propos de la cour du primaire : dans plusieures occasions je suis allee tres tot a l’ecole. Je n’ai pas trouve presque pas de surveillants. Peut etre une seule personne dans un coin de la cour. Pas suffissant a mon avis! Donc une situation comme celle que c’est arrivee vendredi n’est pas difficile a imaginer pour moi. Je suis decouragee.

  5. des incidents comme celui du 17 fevrier n’arrivent pas tous les jours heureusement. Bien que cet acte de violence, parece qu’il faut appeler les choses en leur nom, va etre suivi de pres grace a l’action entamee par le comite des parents, reste a savoir comment l’etablissement compte mettre fin aux actes de violence commis quotidiennement, de moindre envergure que celui du 17 fevrier peut etre mais pas moins dangereux. Personnellement j’avais adresse un courrier au directeur de l’ecole maternelle dans le temps quand mon fils etait en grande section (aujourd’hui il est en cm2) ,suite a un accident survenu dans la cour, dans lequel j’ai specifiquement mentionne que le degre de tolerance de la violence physique, dans ce cas la, me laissait perplexe quand a l’image de l’etablissement que j’avais en tete (en tant qu’ancienne lyceenne). mais il n’y a jamais eu de suivi serieux a part un contact avec la secretaire. Dommage, ensemble, parents et Direction de la GLFL, on peut surement faire mieux sur ce plan en particulier.

  6. Mme. Khoury: This has been our experience as a family regarding incidents and questions we have with the LYcee. It has always been us who have to call and give a follow up and in certain occassions we never got a clear answer from the personal at Lycee this same personal who is supposed to be at our service.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s