Incident du primaire : nous interpellons la direction

En réponse à l’acte d’agression dans la cour du primaire, l’équipe du blog souhaite que l’établissement prenne ses responsabilités en matière de sécurité et en informe les parents.

Un courrier d’interpellation, que nous publions ci-dessous, a été adressé à la direction du Glfl pour lui demander des informations ainsi que la mise en place de différentes mesures sur les points suivants : surveillance dans les cours, contrôle aux accès,  encadrement des heures libres, gestion et efficacité des sanctions. Nous insistons sur les mesures préventives, qui  engagent le Glfl  sur le long terme,  pour limiter la violence entre les élèves (projets citoyens, solidaires, anti-harcèlement…).

En tant que parents, nous sommes prêts à rassembler les bonnes volontés pour faire pression sur l’établissement jusqu’à l’obtention de réponses satisfaisantes. Nous invitons les parents qui le souhaitent à apporter leurs témoignages, et à nous rejoindre sur le blog.

—————————————————-

Texte du courrier envoyé ce jour à la direction, avec copie au comité des parents:

Madame, Messieurs,

L’agression qui a eu lieu dans la cour du primaire le 17/02 est une alerte grave pour l’ensemble de la communauté du Glfl. Les effectifs par classes devenus très élevés ont depuis plusieurs années considérablement dégradé la qualité de vie au Glfl, notamment sur le plan de la sécurité  des élèves, avec une violence particulièrement inquiétante aux niveaux collège lycée.

Nous comprenons l’angoisse et la colère des parents des enfants agressés, et déplorons encore le déficit de communication et d’informations précises vis-à-vis des familles.

La sécurité des élèves est une priorité absolue pour les parents et l’établissement. L’institution des récrés décalées est certes une initiative intelligente qui a permis de limiter les agressions, mais l’affaire présente montre que cela est insuffisant et que de nouvelles solutions doivent être mises en place.

Nous demandons:

– La publication des résultats de l’enquête sur l’agression.

-Le suivi des enfants agressés et de leurs pairs.

-La prise de sanctions correctives et dissuasives à l’encontre des agresseurs.

-La diffusion d’un état des lieux de la surveillance dans les cours (nombre d’enfants, nombre et localisation des postes de surveillance, incidents et résolution des conflits…), et d’une réévaluation de la situation en fin d’année scolaire.

-La communication des mesures concrètes qui seront mises en place pour renforcer le contrôle et la sécurité des accès aux différents espaces de l’établissement (entrée/sortie, differents cours de récreation…).

-La présentation des moyens que vous envisagez pour améliorer la surveillance des enfants dans la récré et pour activer et responsabiliser les équipes de surveillance.

-Des solutions à la question des heures libres du collège/lycée.

-Nous pensons que sanctions et mesures sécuritaires sont des solutions de court terme, et qu’il convient d’agir dans un esprit de prévention par l’initiation de projets anti-harcèlement et d’éducation à la citoyenneté, de projets d’appropriation de l’établissement par les élèves et de solidarité intergénérationnelle. Le Glfl est-il prêt à lancer de tels projets, avec le soutien des parents ?

Nous attendons vivement vos réponses à chacun des points mentionnés ci-dessus.

Le chantier n’est pas simple, nous en convenons, mais nous souhaitons qu’il soit traité efficacement et en transparence avec les parents. Nous espérons que vos réponses réussiront à renouer le fil de la confiance familles/école si fortement mise à mal.

Dans l’attente de vous lire, veuillez recevoir, Madame, Messieurs, l’expression de nos meilleures salutations.

Le Blog des parents du Glfl

PS. : Ce courrier est simultanément publié sur notre blog

Attention :

Mme Fabienne DECAESTECKER, proviseure,

M. Thierry LE CAVORZIN, proviseur adjoint lycée,

M. Christian CHALE, proviseur adjoint collège,

M. Antoine SALLOUM, directeur adjoint libanais,

M. Luc BROUTIN, directeur de l’école primaire cycle 3,

M.  Olivier HUSSENET, directeur de l’école primaire cycle 1 et 2,

M. Elie TRABOULSY, CPE,

M. Francois NASR, surveillant principal,

M. Diab FERZLI, surveillant principal.

Publicités

7 réflexions sur “Incident du primaire : nous interpellons la direction

  1. Je suis d’accord avec tous les points de la petition

  2. I am not only agreeing with your letter. I feel so disgusted about the whole story and how the direction has managed the information given to parents that in our case (my husband and I) we are thinking seriously about searching another school for our children for next year. I am happy that finally someone is asking the direction of the school for accountability and please let’s give a serious follow up to this matter.
    Jimena Campos

  3. Bonjour Mme Nemr,
    Il ne s’agit pas d’une pétition mais d’une lettre adressée à l’administration par notre blog. Une pétition circule en effet, mais elle est à l’initiative d’Eric van Biesen, initiative indépendante de notre groupe. La multiplication des intitiatives crée de la confusion.

  4. bonjour,

    Mes sentiments sont partagés par rapport à ce qui se passe actuellement. En effet, c’est un problème que je voyais tout à fait venir et même s’amplifier et nous y sommes. Dans le cadre de mon travail dans le précédent comité je m’étais mis comme objectif de travailler sur ce sujet et effectivement une conférence débat a eu lieu dans laquelle ont participé M. Chales, M. Manolli et une conférencière extérieure dont l’intervention était très intéressante. Cependant cette action était décevante à plusieurs égards : le nombre de parents présents, aucun suivi de la part de la direction. Donc c’était du temps perdu pour tout le monde. Forte de cette expérience et de ma conviction que certaines valeurs doivent etre inculquées dans la sphère public ( pour ces jeunes le premier lieu public étant l’école) et non seulement dans la sphère privée de la famille, je pense que cette question ne doit pas etre lâchée. Elle doit déboucher sur des décisions concrètes et mises en exécution par la direction. Notre role de parents est de se constituer en groupe de pression ( même s’il y en a plusieurs )et de ne pas lacher jusqu’à obtention de résultat. Je me mets à disposition pour aider dans cette action. Je rajoute aussi que dans cette école non seulement les enfants agressés sont laissés à eux même, mais les parents aussi.

  5. Je pense qu’il faut aussi envoyer une copie de la lettre a l’inspection des ecoles francaises et aussi la personne chargee de cooperation interculterelle de l’ambassade de France pour que la direction soit forcee a donner des responses concretes.
    Jimena Campos

  6. je suis tout a fait d’accord concernant tous les points mentionnes si dessus, et bon courage pour le travail que le blog des parents fait. je vous supporte.

  7. Bonne innitiative de la part de ou des auteurs de cette lettre,
    mais je vois qu’a la date d’aujourd’hui, il n’y a eu aucune reponse publiee par la direction que ce soit sur le blog des parents ou sur la page FB du comite!!!!

    Merci d’avoir cree ce blog :))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s