Grève des enseignants et récupération des jours de classe : à propos du sondage du Comité des Parents

Le comité des parents lance une consultation en ligne des parents sur deux points touchant à l’impact du mouvement national de grève des enseignants: http://freeonlinesurveys.com/app/rendersurvey.asp?sid=qnzjdu8myyrseuf181484&refer=freeonlinesurveys.com

1-    Les parents sont-ils d’accord pour accorder une prime de cherté de vie aux enseignants (275 000 LL par scolarité) ?

Cette proposition anticipe une loi qui a de grandes chances d’être votée par Parlement. Il s’agit d’un accompte qui, lorsque la loi sera votée avec effet rétroactif, épargnera aux familles d’avoir à verser une somme trop importante (comme les 575 000 LL de l’an passé). Cette solution permettrait d’échelonner le paiement de la somme. Nous souhaiterions que le Glfl communique aux familles le détail du calcul de ce montant.

D’autre part, le versement de cette prime manifesterait le soutien des parents aux enseignants, sans perdre de vue que leur formation et la qualité de leur pédagogie reste la priorité.

Nous soutenons le mouvement de grève des enseignants engagé pour une réévaluation de l’échelle des salaires, car cela est un droit légitime. Toutefois, nous nous inquiétons de la suite du mouvement. Peut-être le comité des enseignants devrait-il envisager d’autres moyens pour faire pression de façon plus efficace sur le gouvernement, sans que cela nuise à la scolarité des enfants (par exemple faire grève et assurer des demi-journées de cours).

2- Modalités de récupération des jours de classe perdus à cause de la grève

Nous saluons la volonté du comité des parents de trancher la question de façon démocratique en se soumettant à la volonté de la majorité. Pour notre part, nous estimons que ce rattrapage n’est pas une priorité pour les classes du primaire, dont les élèves subissent un rythme hebdomadaire déjà soutenu.

Si toutefois les enseignants estiment qu’il est indispensable de rattrapper les journées perdues, nous pensons que le samedi ne serait pas très efficace en raison du fort risque d’absentéisme ces jours-là.

La récupération pendant les vacances scolaires semble être une bonne solution  mais il faudrait que les familles soient prévenues suffisamment à l’avance.

Une autre solution pourrait être examinée : faire sortir les élèves une heure plus tard par exemple les lundis, afin que tous les enfants profitent de cette récupération.

Nous espérons que ces quelques réflexions auront éclairé les parents indécis. La date-limite de réponse au sondage est mardi 15 janvier.

Publicités

4 réflexions sur “Grève des enseignants et récupération des jours de classe : à propos du sondage du Comité des Parents

  1. PAOLI SOUKIAS Soha

    Le comité des parents a prouvé son respect pour les parents. Encore une fois, merci pour toutes ces clarifications.

  2. Leyla Akoury-Dirani

    Je respecte les enseignant et leur metier. Je ne peux m’empecher quand meme de penser apres toutes ces coupures que les enseignants sont parmi les personnes qui sont bien payees dans ce pays. Ils ont la meilleur ratio heure de travail/salaire; peuvent faire des heures de tutorat et de lecons a domicile qui se payennt cher, beneficient de la securite de l’emploi et de la scolarite de leurs enfants.
    S’ils pouvaient se soldiariser avec les parents qui se coupent en 4 pour assurer des fins de mois decentes et une bonne education pour leurs enfatns, et qui eux ne peuvent que rever d’une augmentation sans pouvoir exercer de pression sur leur employeur alors que leur client au bout du compte n’est pas un enfant qui va faire face aux risque de l’oisivete ni qui va apprendre que apprendre n’est pas une valeur en soi, je pense que ce ne sera que justice rendue.

    • Je peux comprendre votre réaction. Mais d’un autre côté nous ne pouvons en vouloir aux enseignants de vouloir défendre leurs droits. Chaque individu ou groupe est en même temps privilégié et défavorisé par rapport à d’autres parties. Nous mêmes, parents du Glfl, sommes en meilleure posture que des parents d’écoles défavorisées ou de réfugiés, mais parfois moins considérés que dans d’autres écoles. A nous de revendiquer nos droits au sein de nos professions pour l’amélioration de nos conditions économiques et sociales. Les batailles que peuvent gagner un corps professionnel peuvent faire tâche d’encre sur d’autres professions. Mais il reste vrai qu’en tant que parents d’élèves, nous ne savons pas faire entendre notre voix au sein l’établissement, auprès des profs, ou de la société, car quel moyen de pression avons-nous ? A nous d’y travailler…

  3. Je ne suis pas d’accord du tout pour les jours de recuperations, que ce soit les samedi (ou quand meme on a envie de faire autre chose que l’ecole), pendant les vacances (ou beaucoup de familles sortent de beyrouth ou le liban ) ou autres…
    Je respecte le droit de greves, mais je ne pense pas que nos enfants ou nous parents devront payer le prix !!!!
    Et puis elle est ou la pression de la greve par rapport au gouvernement s’il y a recuperation ?????Le syndicat crie haut et fort pour la greve et laisse apres les enseignants se debrouiller avec l’administration pour recuperer !!!!
    Peut etre que je n y connais rien a la loi, mais je ne trouve aucune logique a sa !
    (Il me semble avoir lu quelque part qu’en cas de fermeture d’un etablissement scolaire un nombre important de jours, l’etablissement doit rembourser les parents…!!!!!!! au dela de 30 jours peut etre !!!!!) heureusement on en est pas encore la 🙂

    Bon Weekend 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s