1er Conseil d’Ecole – le 9 Decembre – vos questions sont importantes!

Le novie scoalireuveau Comité de Parents va vous représenter au Conseil d’Ecole le Mardi 9 Décembre.

Nous vous prions d’envoyer toutes vos questions avant le vendredi 5 Décembre aux membres du comité (par mail) ou ici sur le blog.

Vos questions doivent se porter sur des thèmes généraux relatifs au fonctionnement de l’école; comme la vie à l’école, l’hygiène scolaire, la restauration, la sécurité, les activités périscolaires…etc.

Le conseil d’Ecole a lieu 2-3 fois l’année ; il est donc très important de faire parvenir vos questions et suggestions pour pouvoir améliorer la vie quotidienne de nos enfants au GLFL.

Publicités

Conference sur l’Internet et nos enfants au GLFL le mardi 9 Decembre!

Une conférence à destination des parents est organisée le MARDI 9 DECEMBRE 2014 à partir de 17h15 à l’amphithéâtre du Grand Lycée Franco-Libanais de Beyrouth.

« L’utilisation de plus en plus précoce du réseau Internet par les jeunes aujourd’hui a un impact absolument impressionnant sur la façon dont ils communiquent, s’informent, socialisent, apprennent et se divertissent. L’Internet est accessible en tout temps et en tout lieu : nos jeunes pensent que ce monde leur appartient et qu’ils le maitrisent par la technologie. Mais cette impression est trompeuse et provoque parfois de terribles catastrophes dans leur vie privée. Pour éviter que ces jeunes entrent dans la vie sociale avec une identité numérique endommagée ou pire, incontrôlée, il est temps de mettre en place une éducation au numérique pour lutter pour la cyber-ignorance”.

Elle sera donnée par Stéphane Bazan , Directeur du Consulting et de la recherche chez Keeward (www.keeward.com) , chargé de recherche à l’Unité interdisciplinaire de recherche en Web Science, au Centre d’études sur le monde arabe moderne de l’USJ et  qui coordonne le Master Web Science et économie numérique à la Faculté de sciences économiques.

Récupération des jours de grève : rappel du calendrier

Suite à la décision prise en Conseil d’Établissement le 15 janvier 2013 et révisée le 11 mars 2013, les cours de récupération auront lieu :

Samedi 06 avril 2013 : 7h45-12h30. Les devoirs communs seront maintenus.

Ainsi que pendant les vacances de printemps :

Lundi 22 avril 2013: 7h45-12h30

Mardi 23 avril 2013: 7h45-12h30

Classes concernées : toutes les classes de 6ème, 5ème, 4ème et 2ndes ainsi que toutes les classes de maternelle et primaire à l’exception des MSA, CPH, CE1F, CE2A, CM1A et CM2F

Consultez le site du Glfl : http://www.glfl.edu.lb/

Grève des enseignants et récupération des jours de classe : à propos du sondage du Comité des Parents

Le comité des parents lance une consultation en ligne des parents sur deux points touchant à l’impact du mouvement national de grève des enseignants: http://freeonlinesurveys.com/app/rendersurvey.asp?sid=qnzjdu8myyrseuf181484&refer=freeonlinesurveys.com

1-    Les parents sont-ils d’accord pour accorder une prime de cherté de vie aux enseignants (275 000 LL par scolarité) ?

Cette proposition anticipe une loi qui a de grandes chances d’être votée par Parlement. Il s’agit d’un accompte qui, lorsque la loi sera votée avec effet rétroactif, épargnera aux familles d’avoir à verser une somme trop importante (comme les 575 000 LL de l’an passé). Cette solution permettrait d’échelonner le paiement de la somme. Nous souhaiterions que le Glfl communique aux familles le détail du calcul de ce montant.

D’autre part, le versement de cette prime manifesterait le soutien des parents aux enseignants, sans perdre de vue que leur formation et la qualité de leur pédagogie reste la priorité.

Nous soutenons le mouvement de grève des enseignants engagé pour une réévaluation de l’échelle des salaires, car cela est un droit légitime. Toutefois, nous nous inquiétons de la suite du mouvement. Peut-être le comité des enseignants devrait-il envisager d’autres moyens pour faire pression de façon plus efficace sur le gouvernement, sans que cela nuise à la scolarité des enfants (par exemple faire grève et assurer des demi-journées de cours).

2- Modalités de récupération des jours de classe perdus à cause de la grève

Nous saluons la volonté du comité des parents de trancher la question de façon démocratique en se soumettant à la volonté de la majorité. Pour notre part, nous estimons que ce rattrapage n’est pas une priorité pour les classes du primaire, dont les élèves subissent un rythme hebdomadaire déjà soutenu.

Si toutefois les enseignants estiment qu’il est indispensable de rattrapper les journées perdues, nous pensons que le samedi ne serait pas très efficace en raison du fort risque d’absentéisme ces jours-là.

La récupération pendant les vacances scolaires semble être une bonne solution  mais il faudrait que les familles soient prévenues suffisamment à l’avance.

Une autre solution pourrait être examinée : faire sortir les élèves une heure plus tard par exemple les lundis, afin que tous les enfants profitent de cette récupération.

Nous espérons que ces quelques réflexions auront éclairé les parents indécis. La date-limite de réponse au sondage est mardi 15 janvier.

Mouvement de grève des enseignants : quelques éléments d’information

La récurrence des mouvements de grève des enseignants depuis la rentrée inquiète à juste titre les parents. Face à la circulation d’informations contradictoires et au manque de communication (puisque les parents n’ont reçu aucun sms annonçant la grève du 27), nous avons tenté d’y voir plus clair en interrogeant le comité des parents et quelques enseignants. Voici une petite synthèse sur cet épineux problème pour tenter de comprendre la situation au Glfl :

Une manifestation des enseignants le 15 décembre 2011

-Les augmentations des frais de scolarité qui ont été votées l’année dernière concernaient la revalorisation des salaires des enseignants (loi 159 et 223). 4,5 échelons supplémentaires ont été accordés aux enseignants (avec rétroactif depuis 2010) + une prime de cherté de vie pour les personnels non enseignants. Elles ont été versées intégralement aux personnels concernés contrairement à la rumeur publique (ce qui n’est pas le cas dans certaines écoles).

-Concernant le mouvement actuel, il s’agit d’un bras de fer entre le syndicat des enseignants et le gouvernement concernant la revalorisation des grilles de salaire qui n’ont pas bougé depuis 1996, et l’application de la prime de cherté de vie aux enseignants des écoles privées. La pression sur le gouvernement concerne également les enseignants du public. Des fonctionnaires ont également rejoint au mouvement. Le droit de grève constitue un droit et une liberté inaliénables que l’on se doit de défendre que ce soit pour nous pour les autres (voir article de Michel Touma dans l’Orient le Jour). Les parents ne peuvent en aucun cas s’y opposer sous prétexte qu’ils ont payé des frais de scolarité pour leurs enfants.

-Concernant le Glfl en particulier, le syndicat des profs est très actif au niveau national. Cela signifie qu’un mouvement de grève décidé au niveau national a de fortes chances d’être  appliqué au Glfl (sous réserve d’un vote dans ce sens par l’assemblée générale des enseignants). Dans d’autres écoles (et nous ne parlons pas des cas où les profs ont simplement subi des pressions pour ne pas faire grève), des compromis ont été passés entre les enseignants et la direction, comme par exemple le  paiement de la prime de cherté de vie indépendamment du vote de la loi. Il faut comprendre que de telles négociations au cas par cas entravent l’obtention d’une solution nationale, durable et bénéficiant à tous les enseignants (notamment ceux subissant des pressions de la part de leur établissement).

-Pour en revenir aux parents, les problèmes  sont de trois ordres :

  1. Puis-je envoyer mon enfant si je n’ai personne pour le garder à la maison? Théoriquement oui. Un service minimum a été mis en place par le Glfl. Mais il n’a manifestement pas permis d’accueillir suffisamment d’enfants. Nous demandons donc qu’il soit renforcé et étendu, dans le cas où le mouvement de grève perdurerait pour permettre l’accueil de davantage d’élèves en toute sécurité. Nous souhaitons que le Glfl informe mieux les parents sur ce dispositif.
  2. Les jours de grève seront-ils rattrappés? Pour les classes à examen la question ne se pose pas puisque les cours sont assurés. Pour les autres classes, manquer quelques jours n’est pas la fin du monde (qu’on se rappelle les scolarités perturbées durant la guerre). Des solutions sont étudiées mais il n’est pas facile de trouver un consensus.
  3. Est-ce que les scolarités vont continuer d’augmenter? Pour ce dernier point, il y a d’âpres négociations entre le comité des parents et l’administration afin de limiter au maximum la contribution des parents. Nous espérons que le comité pourra obtenir la transparence demandée par les parents et freiner l’augmentation des factures. Nous payons des scolarités importantes sans savoir exactement comment sont réparties les dépenses.

Conseil d’école du 7 novembre : nos remarques transmises au Comité des parents

Voici les points que nous aimerions voir débattus lors du premier conseil d’école de l’année qui aura lieu le 7 novembre.

-Le poids des cartables.
Nous remarquons tous que les élèves du primaire ont souvent des cartables dont le poids dépassent les 10% autorisés. Comment la direction compte-t-elle résoudre ce problème de santé publique? Nous notons que souvent les enfants transportent dans leurs cartables des livres/cahiers dont ils n’ont pas besoin. En attendant la généralisation des nouvelles technologies dans l’enseignement, un premier pas serait de demander aux maîtresses, quand elles ne donnent pas de travail pour le lendemain, de faire enlever les livres et les cahiers aux élèves. Ainsi, pourquoi le cahier de maison (en CP)  ne resterait-il pas à la maison? La maîtresse pourrait le demander tous les 15 jours  pour vérifier la régularité du travail.

-Pause-déjeuner pour le périscolaire.
Les élèves du périscolaire qui commencent 13h45 n’ont aucune pause-déjeuner. Serait-il possible de leur laisser la possibilité de manger entre la fin des cours et le début des activités? Ne serait-ce que 10 mn, le temps d’avaler de quoi recharger leurs batteries.
-Cahier de maison en CP.
Ne peut-on avoir des cahiers avec des lignes, pas des carreaux? Les enfants souffrent et peinent à faire leurs devoirs sur des cahiers qui diffèrent de ceux utilisés en classe.

-Air conditionné dans les classes.
Il faudrait donner à toutes les maitresses les télécommandes pour régler la température dans les classes et les encourager à réguler la température surtout si les enfants ont un cours de sport juste avant d’entrer en classe.

-BCD.
Quelles sont les possibilités réelles pour les enfants d’y accéder pendant les récréations et où en est-on du renouvellement du fonds de livres?

-Privation de sport.
On nous signale au moins un cas de classe privée de sport comme punition collective. Pensez-vous vraiment cette punition constructive, et quelle image du sport véhicule-t-elle ?

Restauration à l’école primaire : donnez votre avis

Parents, vous êtes invités à vous exprimer sur l’alimentation à l’école primaire, à l’occasion de la réunion de la commission « Restauration de l’école primaire du GLFL » qui se tiendra le 9 octobre.

Cette question est cruciale au primaire du fait de l’absence de cantine.

Vos remarques, commentaires, questions seront les bienvenues d’ici 8 octobre. Nous en communiquerons la synthèse au comité des parents chargé de nous représenter.

D’ores et déjà, voici les nôtres:

-Nous remercions l’établissement pour les efforts effectués en vue d’améliorer la qualité des produits proposés au primaire l’an dernier et souhaitons la pérennisation d’une alimentation saine, diversifiée et équilibrée.

-Nous souhaitons que les services de la cafétéria soient présentés aux parents afin qu’ils organisent mieux leurs snacks. Nous n’avons n’a pas eu la liste des produits proposés par la cafétéria et leurs tarifs de cette année.  Serait-il possible d’avoir un descriptif dans un article sur le Blog du Primaire ou qu’une enquête soit faite par le Comité des parents ?

-Concernant les plats du jour : comment est-il possible d’encourager les enfants à en prendre avec une recréation de 20 min à midi ? Quel est le taux d’utilisation des tables mises à disposition dans la cour ?

-Pourquoi ne pas mettre en place un système de tickets que les parents préachèteraient?

-La question de la restauration des primaires qui font des activités : où, quand, comment? Les enfants n’ont pas le temps de déjeuner.

-Y a t il quelque chose de prévu pour diversifier et assainir l’offre à l’attention des collégiens et lycées ? Nous souhaitons que les efforts faits pour les enfants au primaire soient installés durablement pour les tranches d’âge supérieures.

-On signale que des sodas seraient vendus à des primaires. Qu’en est-il ?

-Est-il envisageable d’ajouter dans le règlement une incitation aux parents d’envoyer avec leurs enfants de la nourriture saine et équilibrée ?

Rappel :

Objectifs de la commission :

– Analyser les produits mis en vente dans les kiosques de l’école élémentaire.

– Etudier des plats proposés à la cantine de la maternelle. Analyse du service (visite du restaurant de l’école maternelle.)

– La communication auprès des familles.

Composition de la commission :

– Deux directeurs de l’école

– Deux enseignants

– Deux parents du Comité

– Le prestataire (USM)

– Des spécialistes (médecin scolaire, nutritionniste)

– Deux élèves représentants leurs camarades.

Source: http://comitedesparentsglfl.over-blog.com/article-commission-restauration-scolaire-110611928.html