Antibiotiques, santé publique, et…homéopathie

« Les antibiotiques c’est pas automatique ! » disait la publicité sur une chaine de télévision française. Ce slogan aurait bien besoin de circuler sur les chaines de télévisions libanaises.

On semble souvent oublier les problèmes secondaires aux prises d’antibiotiques inadaptés, en cure trop courte ou trop fréquentes, en particulier le problème de la résistance des germes aux antibiotiques : les antibiotiques très souvent utilisés en zone urbaine perdent de leur efficacité dans les infections banales ; il y a 15 ans, on donnait de la pénicilline (ampicilline) pour soigner les angines ; actuellement, ce traitement est inefficace une fois sur deux en raison de la résistance acquise des bactéries à cette molécule et on est obligé de prescrire directement des antibiotiques autrefois réservés à des infections plus graves… mais leur utilisation abusive et inappropriée peut les rendre à leur tour inefficace dans quelques années !

Quelques règles de bonne conduite pourraient pourtant changer beaucoup cette évolution :

-Ne pas prendre d’antibiotiques sans passer par un médecin. Beaucoup d’infections sont virales et guérissent sans antibiotiques.

-Eviter au maximum la cortisone (décadron) qui diminue les défenses immunitaires pendant plusieurs semaines et favorise les rechutes des infections.

-Prendre le traitement antibiotique prescrit jusqu’au bout, même si les symptômes de l’infection ont disparu. Lorsque l’on arrête un traitement avant la fin, les bactéries qui ne sont pas tuées par l’antibiotique acquièrent dans leurs gènes une capacité de résistance à cet antibiotique. Lors d’un prochain contact, celui-ci ne sera plus efficace.

Une bonne alternative à la prise d’antibiotique est l’utilisation de l’homéopathie. Les médicaments homéopathiques peuvent être utilisés pour soigner une infection aiguë, ou en prévention de la récidive d’infections chez les enfants souvent malades. Le traitement est rapide, il agit en stimulant les défenses immunitaires de l’enfant.

Les médicaments homéopathiques sont préparés en diluant de nombreuses fois les substances d’origine végétale, minérale ou animale et ne présentent pas d’effets secondaires (sauf chez certains enfants ayant des traits autistiques, ou épileptiques). Cette pratique évite le recours aux antibiotiques systématique et ces derniers sont alors réservés aux infections graves, dans les quelles leur prescription est pleinement justifiée.

Dr Edith Moussa, maman de Jean-Baptiste (12 ans) et Maylis (9 ans) scolarisés au lycée.

Publicités