Profs particuliers à la maison : les dérives d’un système

Voici ce que nous apprennent certains enseignants du secondaire : de nombreux parents, soucieux d’assurer les plus grandes chances de réussite à leurs enfants n’hésitent pas à engager des professeurs particuliers, simples étudiants ou parfois professeurs chevronnées, les obligeant à débourser des sommes importantes, conduisant à doubler la scolarité des enfants. Mais là n’est pas la question. Le problème est que cela devient, au dire des enseignants, totalement contre-productif : les élèves sachant que leurs leçons seront revues avec le répétiteur à la maison se dispensent d’écouter en classe, remettent plus tard le moment de comprendre un raisonnement, d’assimiler une notion, se privent de la possibilité de demander des éclaircissements  à leur professeur. Cela génère en classe une atmosphère peu propice au travail.

Parents, soyez vigilants : des professeurs particuliers peuvent donner un coup de pouce à l’élève en difficulté, mais à long terme, ce système entretient l’élève dans une dépendance et une absence totale d’autonomie dans la construction de son savoir intellectuel.