À l’occasion de la fête des enseignants

Chaque année la même question se pose à nous : comment célébrer la fête des enseignants et leur manifester notre sympathie pour leur engagement auprès de nos enfants? La course aux cadeaux individuels, dont l’intention est compréhensible, peut donner lieu à certaines dérives : elle rend visible les disparités sociales entre les enfants, et met l’accent sur la dimension matérielle (voire matérialiste) du cadeau et non son sens symbolique. Nous préférons les cadeaux de remerciement faits maison, et qui impliquent les enfants, afin de donner un véritable sens à cette fête.

***

Par ailleurs, nous désirons témoigner notre soutien aux professeurs afin qu’ils obtiennent les droits pour lesquels ils se battent depuis plusieurs mois. Il nous semble important que les élèves soient encadrés et formés par des enseignants libres et qui savent réclamer leurs droits. Des enseignants citoyens, conscients de leurs droits, qui seront mieux à même de former les élèves aux valeurs qui cimentent la société.

***

Ainsi, nous souhaitons une bonne fête à tous les enseignants en espérant l’aboutissement de leurs demandes salariales.
Publicités

Aux enseignants du Grand-Lycée : MERCI! (un cadeau écologique)

Dans le temps, on disait : « c’est le geste qui compte ! ». Il était d’usage de fabriquer soi-même l’offrande en signe d’affection particulière. En effet, personnaliser le cadeau, le rend plus cher aux yeux de celui qui le reçoit… Il symbolise dès lors un rapport humain unique, un fil de partage précieux entre l’élève et son enseignant que nous fêtons ce 9 mars.

Voici notre cadeau, afin de rendre hommage au travail réalisé par les maîtresses de maternelle et de primaire, réalisé grâce aux photos mises en ligne sur le Blog de l’école primaire. (Cliquez sur la photo pour voir).

Bonne fête et merci à toutes celles et ceux qui veillent sur les apprentissages de nos enfants.

Homemade is better

In today’s market we can find almost everything we need, or at least everything we think we need… »c’est une société de consommation » .

People are accustomed to buying things at all times on every single occasion. The types of purchases are endless.

I remember my 2- year old sister nagging constantly until mum gave her a well sealed jar of beans. That became her favorite rattle.

While birthdays still remain the primary reason for rushing to the store, some other events like Valentines, Teacher’s day, Father’s day, Mother’s day (only to name a few), also play quite a busy role in our market.

One way of thanking our children’s teachers for their tremendous efforts could be a simple and homemade holiday gift. In turn, our kids learn about values and gratitude.

Whatever happened to « homemade »: baking, crafts, drawings etc… this not only gives a real personalized touch to the gift itself but also encourages both us and our children to be more engaged in a world of creativity rather than one of pure materialism.

Fêter les enseignants de manière différente et solidaire?

Evoquer la fête des enseignants c’est un peu marcher sur des oeufs!

Si beaucoup trouvent normal d’arriver ce jour là à l’école avec des sacs de cadeaux, oserons-nous exprimer une autre opinion?

De l’avis-même de certains enseignants, recevoir un cadeau d’un enfant influence son comportement vis-à-vis de cet enfant. Par conséquent, ce cadeau n’est-il pas une certaine façon d’ « acheter l’attention de l’enseignant », en le rendant redevable de simplement faire son travail ? Ce système commercial et concurrentiel n’est-il pas contraire à l’égalité des chances entre les enfants, puisque les parents n’ont pas les mêmes capacités financières?

Si l’intention de départ est louable, à savoir remercier les enseignants pour leur attention et leur compétence, l’escalade et la surenchère concernant les cadeaux sont dangereuses. Les difficultés du travail des enseignants sont reconnues par les parents, surtout dans un établissement où les classes sont surchargées et les salaires modestes. Cet événement ne devrait-il pas être l’occasion pour les parents d’entourer  les enseignants ? De sensibiliser et mobiliser leurs enfants pour les faire pleinement participer à la fête de leurs professeurs ? Pour les élèves de la classe de vivre un moment collectif et solidaire ?

N’est-ce pas là  des valeurs que l’établissement devrait encourager ?

Cette question n’est pas une fatalité ou une tradition libanaise comme certains pourraient le penser. Certaines écoles libanaises font passer une circulaire demandant aux parents de ne pas apporter de cadeaux, certains professeurs refusant même les cadeaux.

© Vlado

Quelques autres façons de fêter les enseignants vues ici et là:

-Collecte auprès des parents d’une somme qui permette un cadeau commun.

-Collecte auprès des parents de toute l’école d’une somme dont le total sera réparti entre le personnel enseignant.

-Fête surprise, et création d’un cadeau collectif sur la base d’idées émanant des enfants, avec l’aide des parents.

-Circulaire de l’administration interdisant les cadeaux.

-Ecrire une petite lettre, un poème, au professeur…tout simplement.

Et les enfants auraient sûrement d’autres idées originales si on les impliquait dans cette fête.

Qu’en pensent les professeurs? La parole est ouverte.