Les fièvres de l’enfant

Quand faut-il s’inquiéter ? Comment faire baisser la fièvre sans médicaments ? à partir de quelle température donner des médicaments  classiques? Lesquels utiliser? Peut-on faire baisser la fièvre avec  l’homéopathie?

La fièvre est une pathologie fréquente chez l’enfant. Elle est le reflet de la réaction immunitaire du corps pour lutter contre la maladie. C’est une réaction physiologique normale et positive. Elle est souvent bénigne, mais elle peut parfois se compliquer ou révéler une pathologie grave.

On parle de fièvre lorsque la température du corps s’élève à plus de 37°8c en prise anale. Une fièvre isolée, sans douleur ou autre symptôme qui révèle une infection précise (comme une diarrhée, un mal de gorge, une douleur d’oreille) peut être tolérée pendant 48 heures ; au-delà de ce délai, il est nécessaire de faire examiner l’enfant par un médecin à la recherche de la cause de la fièvre ; une otite ou une angine peuvent être indolores. La recherche d’une infection urinaire ou d’un début de pneumonie peuvent nécessiter des examens complémentaires.

Une fièvre très élevée supérieure à 39°5c doit alerter les parents  pour consulter un médecin et rechercher l’origine de la fièvre. Les fièvres d’origine virale ne nécessitent pas d’antibiotiques, les fièvres d’origine bactérienne sont efficacement combattues par les antibiotiques .  Il importe de faire la différence par un examen clinique .

Il est habituel d’utiliser des traitements antipyrétiques (contre la fièvre) lorsque celle-ci dépasse 38°5c. une température du corps supérieure provoque en général des douleurs musculaires et des maux de tête, on évite aussi le risque de convulsion hyperthermique. En dessous de 38°5c, il n’y a aucun danger à s’abstenir de tout traitement, la fièvre est un mécanisme de défense naturel contre les microbes et il est bon de la respecter.

Quelques petits moyens contribuent à diminuer la fièvre : découvrir l’enfant, donner un bain à une température de 2°c inférieur à sa température corporelle, mettre une vessie de glace (un sac plastique plein de glaçons entouré d’un linge) sur la tête.

Quels médicaments doit-on utiliser en première intention pour faire baisser la température? on a deux classes de médicaments classique à notre disposition : le paracétamol (fébrectol, panadol, doliprane, etc…) et les anti inflammatoires, à base d’ibuprofène entre autres (profinal, advil, voltarène, etc…). Il est conseillé d’utiliser le paracétamol en première intention car il ne présente que rarement des effets secondaires et il n’empêche pas la réaction immunitaire de se produire. Les anti-inflammatoires sont à réserver aux cas où la fièvre résiste au paracétamol. Ils empêchent la réaction immunitaire de se dérouler normalement et cachent parfois les symptômes qui aident au diagnostic. Enfin,  ils ont parfois des effets délétères, sur l’estomac en particulier.

L’homéopathie peut-elle faire baisser la fièvre ? Un traitement approprié stimule les défenses immunitaires et entraine  une baisse de la température définitive dans les 24 heures. L’effet des granules homéopathiques n’est donc pas immédiat comme avec du paracétamol, mais il est curatif et il n’y a pas de contre-indication à utiliser les deux si besoin. Par contre, il est déconseillé d’utiliser des anti-inflammatoires pendant le traitement homéopathique, ceux-ci ayant une action opposée à celle de l’homéopathie, comme il est expliqué plus haut.

Dr Edith Moussa, maman de Jean-Baptiste et Maylis scolarisés au Glfl